© Corpo Dynamics

Derrière la robotique, internet et  l'intelligence artificielle, demeure cet incroyable constat : en 2019, il reste encore des individus au travail !

Au cœur de tout processus, il y a toujours un être humain.

Qu'on l'appelle salarié, employé, opérateur, agent, résident ou collaborateur, c'est toujours un être humain qui motivera une démarche d'amélioration des conditions de travail, car c'est sur lui que repose le succès de votre entreprise.

Vous voulez impliquer vos collaborateurs ?

Améliorer leurs conditions de travail, promouvoir bien-être et cohésion sociale ?

Déclenchez une action de prévention digne de ce nom.

Parlons vrai :

"Il est extrêmement difficile de prouver le retour sur investissement des actions développées en matière de conditions de travail, que ce soit dans le privé comme dans le secteur public.

Il n'y a pas de corrélation financière stricte qui ait été établie.

Par expérience, on sait toutefois que l'investissement dans ce type d'actions contribue à l'amélioration des relations de travail, du climat social et à l'engagement des agents. D'où découlent par conséquent de meilleures performances et qualité de service (*).Tous les efforts des collectivités en matière de politique de prévention primaire - écoute et reconnaissance de l'encadrement, meilleure prise en compte des parcours professionnels, amélioration des conditions matérielles de travail et des relations sociales, actions en faveur de la participation des agents, etc. - sont de nature à favoriser l'engagement des personnels et à diminuer l'absentéisme."

Philippe Douillet, auteur pour l'ANACT (**) d'un livre blanc intitulé "Santé et mieux-être au travail des agents territoriaux".

(*) : Nous soulignons.

(**) ANACT : Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail.

Corpo Dynamics se situe exactement sur cette ligne : Une écoute authentique, une implication concrète au service de votre entreprise, une compétence validée de nombreuses fois par les enquêtes de satisfaction, et surtout des résultats attendus dès les lendemains d'intervention :

- Meilleure implication des salariés au travail,

- Sentiment accru de reconnaissance envers l'entreprise,

- Atténuation du niveau de stress perçu,

- Diminution de l'absentéisme,

- Renforcement de la cohésion sociale,

- Diminution des Risques Psycho-Sociaux (RPS),

- Sentiment pour chaque personne formée d'avoir acquis un "plus" pour son propre chemin.

                                                                             ...Genèse de l'action Corpo Dynamics

Ce cycle vertueux est fondé sur un constat pragmatique : On obtient d'excellents résultats avec chacune des actions prises séparément, or chacune de ces actions complète et amplifie les effets d'une autre.

J'ai logiquement intégré l'ensemble de ces actions de prévention en un process cohérent.

Chacune des thématiques peut naturellement être prise isolément ou accolée aux autres.

A l'origine, il y a ces plaintes récurrentes entendues en ville, lors de consultations en cabinet de soins. Une grande partie de ces plaintes relève des TMS : elles se trouvent donc en lien direct avec l'activité professionnelle. Il s'agit pour moi,  praticien de santé, de comprendre le geste causal et de rétablir la fonction tout en supprimant la douleur. Le patient peut alors retourner au travail, mais est-il sorti d'affaire pour autant ?

Et que dire du patient en syndrome d'épuisement professionnel (burn-out), qui doit lentement reconquérir l'estime de soi pour réinvestir son propre désir d'avancer ?

Comme le dit Christophe Dejours, "Nous, les thérapeutes, sommes en quelque sorte la voiture-balai du système. On soigne, puis l'on réinjecte le salarié en tête du cortège" (*)

J'ai alors décidé en 2009 de m'impliquer dans la formation professionnelle : aller voir sur place, dans les usines et dans les bureaux, pour soigner "en amont", par le biais de la prévention en entreprise.

Avec un message riche, diffusé dans des formations à thématiques bien distinctes : expliquer l'anatomie et le risque corporel, enseigner in situ l'ergonomie de bureau, analyser les gestes & postures existants pour mieux coordonner les gestes justes et enseigner les mouvements régénérants, exposer les déterminants psycho-sociaux auxquels répond l'être humain occidental, didactiser les situations stressantes pour repérer les marqueurs du stress, etc.

 

 

 

Il m'est apparu indispensable d'adjoindre à l'ergonomie des gestes & postures, ces trois autres dimensions auxquelles mon parcours m'avait formé : les sciences humaines, les groupes de bien-être et le coaching postural individuel, déjà pratiqués en cabinet. Le tout pouvant être conçu comme une seule offre de service.

Car c'est en considérant la personne dans son ensemble que l'on agira sur l'ensemble des causes responsables de ses plaintes.

Ce modèle s'entend comme récurrent dans le temps : c'est ici une limite qu'il faut admettre lorsque l'on travaille avec la matière vivante, puisqu'elle change et se renouvelle en permanence.

Ce qui finalement, en terme d'évolution, s'avère synonyme d'espérance...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(*) Christophe Dejours est psychiatre, responsable de la chaire Psychodynamique du Travail au Cnam.

In DVD "J'ai (très) mal au travail", documentaire captivant réalisé par J.M. Carré, Editions Montparnasse, 2009.